• Mail
  • Twitter
  • Facebook
  • Google +

Addictions

Les troubles addictifs regroupent l’alcoolisme, les toxicomanies, le tabagisme et les addictions comportementales (par exemple la dépendance au jeu). La majorité des troubles addictifs, comme l’alcoolisme ou la toxicomanie, est liée à l’usage de substances psycho-actives (c’est-à-dire qui ont une action sur le cerveau) à risque de dépendance. Ces dernières agissent sur le circuit de récompense du cerveau en sollicitant anormalement ce circuit naturel, et entraînent la possibilité de son déséquilibre permanent.

Plus on consomme un produit à des doses toxiques, plus on en subit les conséquences. À l’inverse, moins on consomme un produit, ou si on le consomme à des doses non toxiques, moins on en subit les conséquences. La consommation de substances psychoactives est responsable en France de plus de 100 000 décès évitables par accidents et par maladies, dont près de 40 000 par cancers. Les conduites addictives interviennent ainsi dans environ 30 % de la mortalité prématurée (soit avant 65 ans) (source : Ministère de la Santé).

 

Qu’est-ce que l’addiction : définition ?

L’addiction est un « ensemble de phénomènes comportementaux, cognitifs et physiologiques, survenant à la suite d’une consommation répétée d’une substance psychoactive, associés à un désir puissant de prendre la substance, une difficulté à contrôler la consommation, une poursuite de la consommation malgré les conséquences nocives, un désinvestissement progressif des autres activités et obligations au profit de cette substance, une tolérance accrue et parfois un syndrome de sevrage physique ». Elle est variable selon les substances.

L’addiction aux substances illicites

Toutes les drogues illicites peuvent créer une dépendance, mais celle-ci est de nature variable selon les produits. On distingue ainsi les psychostimulants, qui augmentent la vigilance et diminuent la sensation de fatigue (cocaïne, amphétamines), des opiacés (morphine, héroïne), qui ont un effet d’endormissement. Certaines substances vont créer une forte dépendance psychologique sans qu’il y ait de dépendance physique – c’est le cas de la cocaïne par exemple – tandis que d’autres provoqueront une dépendance psychologique et physique à la fois (héroïne).Les risques entraînés par la consommation de drogues sont variables selon les substances :

  • crises de panique (Ecstasy),
  • crises d’angoisse (cannabis),
  • surdose et coma (héroïne),
  • hypertension artérielle (cocaïne),
  • etc.

Les addictions aux médicaments psychotropes

La consommation française de psychotropes figure parmi les plus importantes au monde. Les tranquillisants et les somnifères entraînent deux types de dépendance.

  • La dépendance à faible dose est celle des personnes qui ont commencé par un « petit » tranquillisant ou un « petit » somnifère et qui, au bout de plusieurs années, n’arrivent plus à s’en passer. Il n’y a pas d’augmentation spectaculaire des doses, ni d’ivresse.
  • La dépendance à forte dose s’installe lorsque ces médicaments sont utilisés comme calmants ou comme enivrants.

Les addictions à l’alcool

L’alcool est, de loin, la substance psychoactive la plus consommée en France. Il y a plus de 4 millions de consommateurs à problème ou à risque de dépendance.Un usage nocif peut entraîner cancers, maladies du foie et du pancréas, troubles cardio-vasculaires, maladies du système nerveux et troubles psychiques (anxiété, dépression, troubles du comportement). L’alcool serait directement responsable de 23 000 décès par an, surtout chez les hommes (20 % des 45-55 ans), sans compter les décès par accident de la route sous effet de l’alcool (28,6% des décès).

L’addiction au tabac

Il existe en France 13 millions de fumeurs dépendants. Même si la dépendance physique ne touche que 20 à 30 % des fumeurs, la dépendance psychologique ou « comportementale » est très importante. En 2000, le nombre annuel de décès attribués au tabagisme a été estimé en France à 60 600 (cancers, pathologies des voies respiratoires, maladies cardiovasculaires, avortements spontanés). Le tabac est la substance psychoactive qui entraîne le plus de décès.

L’addiction aux jeux

L’addiction aux jeux d’argent et de hasard est la principale addiction « sans drogue ». Elle est responsable de surendettement, de dépression, voire d’actes de délinquance.

Pour en savoir plus, consultez la page "Addictions" du site du Psycom 

Vidéos

Dernière modification le 06/08/2013

Haut de page
  • Mail
  • Twitter
  • Facebook
  • Google +