• Mail
  • Twitter
  • Facebook
  • Google +
Les métiers soignants

Infirmier

L’infirmier (IDE) donne habituellement des soins infirmiers sur prescription ou conseil médical ou en application du rôle propre qui lui est dévolu. 

Vidéos

Missions

L’exercice de la profession d’infirmier comporte l’analyse, l’organisation, la réalisation de soins infirmiers, leur évaluation, la contribution au recueil des données cliniques et épidémiologiques et des actions de dépistage. Les infirmiers participent également à des actions de prévention, de formation et d’éducation à la santé ou d’encadrement.

La majorité des infirmier(e)s exercent dans un établissement de santé public ou privé.

Etudes préparant au diplôme

L’année 2009 a été celle de la mise en œuvre de la réforme des études en soins infirmiers. La formation des infirmiers a intégré le processus européen licence master doctorat (LMD) issu des accords de Bologne, et qui concernera également l’ensemble des professions paramédicales.

 

Accès

Peuvent se présenter aux épreuves de sélection les candidats âgés de 17 au moins :

  • titulaires du baccalauréat, du diplôme d’accès aux études universitaires ou titulaires d’un titre équivalent ;
  • non bacheliers mais titulaires du diplôme d’État d’aide médico-psychologique et justifiant de trois ans d’exercice professionnel ;
  • non bacheliers mais justifiant d’une activité de trois ans dans le secteur sanitaire et médico-social (autres que les titulaires du diplôme d’État d’aide-soignant, d’auxiliaire de puériculture et d’aide médico-psychologique) ou de cinq ans dans les autres secteurs sous condition d’avoir, au préalable, été retenues par un jury régional de présélection.

Les épreuves d’admissibilité sont au nombre de deux :

  • une épreuve écrite relative à l’actualité dans le domaine sanitaire et social ;
  • une épreuve de tests d’aptitude de deux heures.

Les titulaires du diplôme d’État d’aide-soignant et d’auxiliaire de puériculture justifiant de trois ans d’exercice sont dispensés des épreuves d’admissibilité.

Les épreuves de sélection comportent également une épreuve d’admission, qui consiste en un entretien d’une durée de trente minutes.

 

Déroulé de la formation

D’une durée de 3 ans, la formation est organisée en 6 semestres de 20 semaines chacun, soit 4 200 heures. La répartition des enseignements est la suivante :

  • formation théorique de 2100 heures (750 heures de cours magistraux + 1050 heures de travaux dirigés + 300 heures de travail personnel) ;
  • formation clinique de 2100 heures sous forme de stages ;
  • travail personnel complémentaire de 900 heures.

Bénéficient d’une dispense de la première année d’études :

  • les titulaires d’un diplôme d’État français de masseur-kinésithérapeute, d’ergothérapeute, de pédicure-podologue ou de manipulateur en électroradiologie médicale ;
  • les titulaires du diplôme d’assistant hospitalier des Hospices civils de Lyon ;
  • les étudiants en médecine admis en seconde année de deuxième cycle ;
  • les élèves sages-femmes admises en seconde année, sous réserve d’avoir passé avec succès une épreuve écrite.

 

Délivrance du diplôme d’Etat

180 crédits européens correspondant à l’acquisition de 10 compétences du référentiel sont nécessaires, selon l’arrêté du 31juillet 2009 relatif au diplôme d’IDE.

 

Spécialisation

Le métier d’infirmier offre de multiples perspectives de carrière. Les infirmiers peuvent en effet se spécialiser : infirmier anesthésiste (IADE), infirmier de bloc opératoire (IBODE), puériculture. Ils peuvent également accéder à des fonctions de management : cadre de santé, directeur de soins.

Carrière

Le métier d’infirmier est très diversifié, et les infirmiers peuvent exercer dans de multiples structures et secteurs d’activités : hôpital, centre de soins, centre de réadaptation, maison de retraite, santé du travail, santé scolaire, psychiatrie, soins palliatifs, oncologie, etc.

Les rémunérations sont comprises, au 1er janvier 2015, entre 1 800 euros bruts mensuels en début de carrière et 2 700 euros bruts mensuels en fin de carrière (hors prime de service annuelle), selon le type d’employeur hospitalier.

Renseignements complémentaires

Pour en savoir plus : le portail des métiers du ministère de la santé

Haut de page
  • Mail
  • Twitter
  • Facebook
  • Google +