• Mail
  • Twitter
  • Facebook
  • Google +
Grossesse 07/04/2015

Le suivi médical après l'accouchement

Votre corps et votre psychisme ont subi un extraordinaire bouleversement et vos équilibres hormonaux et psychologiques se sont profondément modifiés. Voici quelques conseils pour vous aider à retrouver votre équilibre.

Retrouvez progressivement votre équilibre

Pour retrouver votre équilibre après un accouchement, il convient de respecter un certain nombre de règles :

Surveillez votre alimentation pour revenir à votre poids initial : si vous allaitez, attendez le sevrage pour commencer un régime. Si besoin est, contactez le service diététique de votre hôpital.

Reprenez doucement le sport, mais attendez la consultation post-natale pour reprendre les abdominaux.

Surtout n'oubliez pas la consultation post-natale (6 à 8 semaines après l'accouchement) :

  • elle peut avoir lieu à l'hôpital ou chez un praticien de votre choix,

  • elle est l'occasion de faire le point sur vos soucis éventuels (physiques et psychologiques),

  • si vous souhaitez une contraception, c'est le moment de discuter de la méthode la plus adaptée (pilule, stérilet, dispositif sous-cutané).

Vous avez droit à des séances de rééducation périnéale, qui vous seront prescrites à l'issue de cette consultation :

  • si vous avez des pertes d'urine : séances réalisées par une sage-femme ou un kinésithérapeute, prises en charge par la Sécurité sociale (60 à 70%),

  • puis, ensuite, pour toutes les femmes : 10 séances de rééducation abdominale par un kinésithérapeute, prises en charge par la Sécurité sociale à 100%.

Si vous êtes fatiguée, n'hésitez pas à en parler : votre corps et votre psychisme ont subi un extraordinaire bouleversement et vos équilibres hormonaux et psychologiques se sont profondément modifiés. De retour chez vous, vous êtes encore fatiguée et préoccupée par vos nouvelles responsabilités.
C'est pourquoi il est possible que votre humeur soit passagèrement altérée par une forme de déprime, ressentie par beaucoup de femmes qui viennent d'accoucher.
Cependant, si vous avez l'impression d'être débordée, épuisée et de ne pas pouvoir vous en sortir seule, n'hésitez pas à contacter les sages-femmes de la maternité. Elles pourront vous conseiller et vous orienter vers un psychologue si vous en faites la demande.

La surveillance médicale de votre enfant

Le dépistage néo-natal

Un pédiatre a examiné votre enfant au cours de son premier jour de vie. Au troisième jour, un prélèvement a été effectué au talon. Il permet le dépistage de quatre maladies : phénylcétonurie, hypothyroïdie, hyperplasie congénitale des surrénales, mucoviscidose. Une cinquième maladie éventuelle - la drépanocytose - peut également être dépistée. Une brochure explicative sur ces différentes maladies vous a, en principe, été remise. Sinon, n'hésitez pas à questionner l'équipe médicale.
Votre signature est obligatoire pour une partie des dosages de la mucoviscidose. Si vous n'avez pas de nouvelles des résultats de ce dépistage, cela signifie que votre enfant n'est pas atteint par ces maladies.
Il est recommandé de faire examiner votre bébé 8 à 10 jours après votre sortie de la maternité par votre pédiatre ou votre médecin généraliste, ou dans un centre de protection maternelle et infantile (PMI) qui accueille gratuitement en consultation les enfants jusqu'à l'âge de 6 ans.

Les vaccinations de votre enfant

Ne les oubliez pas ! Pour cela, reportez vous au carnet de santé de votre enfant. Pensez également à consulter régulièrement votre médecin généraliste ou votre pédiatre. Il faut notamment le consulter lorsque votre bébé présente :

  • des vomissements,

  • une diarrhée, des selles blanches

  • de la fièvre (37,8°C ou plus) : découvrez l'enfant, donnez lui à boire régulièrement, donnez lui un bain tiède et appelez le médecin si sa température dépasse 38°C.

Haut de page
  • Mail
  • Twitter
  • Facebook
  • Google +