• Mail
  • Twitter
  • Facebook
  • Google +
Grossesse 07/04/2015

Le suivi de la grossesse

Avant toute chose, n'oubliez pas qu'il est indispensable, quel que soit le terme prévu pour votre grossesse, de vous présenter aux urgences de la maternité - ouvertes 24 h sur 24 -, en cas de : fièvre supérieure à 38°, chute, choc ou accident, contractions utérines fréquentes et/ou douloureuses, perte de sang ou perte des eaux, diminution ou absence de mouvements du bébé, dépassement du terme.

Les temps forts du suivi de grossesse

 
Grossesse

7 visites médicales obligatoires

  • La première avant la fin du 3eme mois de grossesse. Elle permet d'établir la déclaration de grossesse et la prescription du bilan prénatal obligatoire. Votre médecin et/ ou votre sage-femme travaillent en « réseau » avec les équipes des différents établissements de différents niveaux.
  • A partir du 4ème mois, une visite par mois. Il est important de vous faire suivre par un médecin ou une sage-femme tous les mois, même si tout paraît normal.
    Le suivi médical doit commencer dès le début de la grossesse.

Si vous êtes atteinte d'une pathologie particulière ou si votre enfant à naître présente des facteurs de risque, une surveillance et une prise en charge plus spécialisée se fera dans un établissement de soins de niveau III (en général hôpital public).

Un entretien prénatal précoce (ou du 4eme mois)

Cet entretien individuel ou en couple, réalisé par une sage-femme ou par un médecin, vous sera proposé systématiquement lors de la première consultation. C'est un temps d'échange et d'écoute. Il permet d'exprimer vos besoins, vos attentes, notamment par rapport à votre projet de naissance, de répondre à vos interrogations, d'évoquer vos difficultés psychologiques, matérielles, sociales et familiales et de trouver ensemble les moyens d'y répondre.

La préparation à la naissance

Une préparation à la naissance est fortement recommandée, avec 7 séances prises en charge par la sécurité sociale. Son but est d'aider la future mère à vivre harmonieusement sa grossesse et à envisager son accouchement avec le moins d'inquiétude possible. Les futurs pères sont invités à partager des séances de préparation à la naissance, dispensées par une sage-femme. Différents types peuvent être proposés : classique, aquatique, par sophrologie, haptonomie ou yoga…

Une visite obligatoire après la naissance

La consultation postnatale, six semaines après l'accouchement, permet notamment d'envisager un moyen de contraception.

Le choix de l'allaitement

 C'est le moment de parler avec la sage-femme des différents modes d'allaitement. L'allaitement maternel est le moyen le plus adapté, le plus équilibré et le plus harmonieux. Les contre-indications - comme la prise de certains médicaments - sont rares.
 Si la mère ne souhaite pas allaiter l'enfant, plusieurs laits infantiles sont à sa disposition, présentant chacun des caractéristiques qui seront expliquées par le pédiatre après la naissance.
 

 Le congé maternité

Sa date et sa durée varient selon le rang de l'enfant et leur nombre :

  • pour le 1er et le 2e enfant : 6 semaines avant l'accouchement et 10 semaines après ;
  • pour le 3e enfant : 8 semaines avant l'accouchement et 18 semaines après ;
  • pour des jumeaux : 12 semaines avant l'accouchement et 22 semaines après ;
  • pour des triplés : 24 semaines avant l'accouchement et 22 semaines après.

Les pères ont également droit à un congé : 11 jours consécutifs pour un enfant (jusqu'à 18 jours pour des naissances multiples), à prendre dans un délai de 4 mois après la naissance.

La première consultation, un moment privilégié

Ce premier rendez-vous, moment d'écoute et d'échange, doit permettre d'établir une relation de confiance et de donner le calendrier de surveillance de la grossesse.
Il est nécessaire de fournir tous les renseignements permettant d'assurer ce suivi au mieux : la date des dernières règles, l'existence éventuelle d'un dossier médical (afin d'éviter la multiplication de certains examens) ou encore toute préoccupation médicale, sociale, familiale ou psychologique que vous ressentez.
 

Ce premier contact permettra notamment :

  • d'établir un dossier médical (antécédents familiaux, médicaux, chirurgicaux, obstétricaux et gynécologiques) ;
  • de réaliser un examen clinique ;
  • de prescrire les traitements ou examens complémentaires nécessaires ;
  • de vous informer sur le suivi médical et administratif de votre grossesse ;
  • d'aider les fumeuses à arrêter le tabac et de les orienter vers une consultation de tabacologie, à l'image de celles mises en œuvre par l'Assistance Publique-Hôpitaux de Paris.

Afin de garantir le respect de la vie privée, le recueil des informations se fait dans le cadre de la déontologie médicale et des dispositions de la loi " Informatique et Libertés ".

N'hésitez pas à interroger l'équipe médicale. Elle est là pour répondre à vos questions, vous conseiller et vous informer. La sage-femme, l'infirmière et/ou l'assistante sociale peuvent également faciliter vos démarches administratives.
 

Les documents qui vous seront demandés

Pour assurer votre prise en charge, un certain nombre de documents vous seront demandés :

  • un justificatif de rendez-vous (s'il y a lieu) ;
  • une pièce d'identité et/ou une carte de séjour ;
  • le livret de famille ;
  • la carte Vitale et son attestation et/ou une attestation CMU ;
  • une carte d'adhérent à une mutuelle ou une compagnie d'assurances (si vous en avez une) ;
  • un justificatif de domicile ;
  • la lettre du médecin attestant la grossesse ;
  • le numéro de dossier médical (si vous en avez déjà un) ;
  • les résultats d'examens : rubéole, toxoplasmose, groupe sanguin...
  • les échographies ;
  • le carnet de vaccination.

Les documents qui vous seront remis

Un certain nombre de documents vous seront remis à l'occasion de vos premiers contacts avec la maternité :

  • les trois volets de la déclaration de grossesse destinés à la sécurité sociale et à la caisse d'allocations familiales ;
  • les justificatifs qui vous permettront de percevoir les prestations familiales ;
  • le carton de rendez-vous fixant la date de la prochaine consultation.

Les démarches administratives à effectuer après la première consultation

Il faut adresser à votre centre de sécurité sociale, avant la 14e semaine de grossesse :

  • le feuillet rose de la déclaration de grossesse établie par le médecin traitant ou par le médecin hospitalier ;
  • la prescription d'examens obligatoires ;
  • l'attestation du laboratoire certifiant l'exécution des examens.

Il faut adresser à votre caisse d'allocations familiales les deux premiers feuillets bleus de la déclaration de grossesse

Attention : Cette démarche est indispensable pour ouvrir vos droits aux allocations prénatales. En retour, votre caisse d'allocations familiales vous adressera des étiquettes informatisées, ainsi que le guide de surveillance médicale, à présenter à chaque consultation.

Les examens médicaux

Ces examens peuvent être réalisés soit à l'hôpital, soit dans un laboratoire de ville. Ils sont regroupés en trois grandes catégories :

Les examens obligatoires

Il s'agit des analyses sanguines qui permettent de connaître votre groupe sanguin, votre état immunitaire - et donc celui de votre enfant - vis-à-vis des infections les plus importantes (rubéole, hépatite B, toxoplasmose...), les agglutinines irrégulières (variété d'anticorps contenu dans le sérum et qui peut s'attaquer à certains globules rouges), ainsi que votre numération (comptage des différentes composantes du sang : globules blancs, globules rouges et plaquettes sanguines).

Parmi les examens obligatoires figure également une analyse d'urine (albumine et sucre), qui permet de dépister un éventuel diabète et certaines maladies rénales.

Les examens proposés

Il s'agit de la sérologie HIV (dépistage du virus du sida), du dépistage de la trisomie 21 (maladie congénitale se traduisant par un retard dans le développement intellectuel) et du dépistage du diabète gestationnel (type de diabète lié à la grossesse et qui disparaît habituellement après l'accouchement).

Les échographies

Trois échographies sont recommandées et prises en charge par la sécurité sociale. Les échographies supplémentaires doivent faire l'objet d'une entente préalable auprès de votre caisse d'assurance maladie, uniquement sur prescription médicale.

 
L'échographie du premier trimestre, entre 11 et 13 semaines d’aménorrhée (avant la fin du 3ème mois), permet :
  • la confirmation de l'âge de la grossesse
  • le diagnostic de certaines malformations précoces,
  • le dépistage des facteurs de risque de la trisomie 21
L'échographie du 2ème trimestre doit être faite entre 21 et 24 SA (au cours du 5ème mois) et permet :
  • la visualisation des différents organes de l'enfant
  • la croissance fœtale
  • le placenta et le liquide amniotique.
L'échographie entre 31 et 33 SA (fin du 7ème mois) permet :
  •  De vérifier la croissance de votre bébé
  •  De compléter l'examen morphologique

Les deux premières échographies sont prises en charge à 70 %, la troisième à 100 %.

Télécharger ci-contre le calendrier récapitulatif de la grossesse.

 

Haut de page
  • Mail
  • Twitter
  • Facebook
  • Google +