Aller au contenu
Trouver un établissement


Auxiliaire de puériculture

L'auxiliaire de puériculture, en collaboration avec la puéricultrice et sous sa responsabilité, dispense des soins et réalise des activités d'éveil et d'éducation pour préserver et restaurer la continuité de la vie, le bien-être et l'autonomie de l'enfant. Son rôle s'inscrit dans une approche globale de l'enfant et prend en compte la dimension relationnelle des soins ainsi que la communication avec la famille dans le cadre du soutien à la parentalité.
Elle participe à l'accueil et à l'intégration sociale d'enfants en situation de handicap, atteints de maladies chroniques, ou en situation de risque d'exclusion. A l'heure actuelle, 60 000 auxiliaires de puériculture exercent en France.

Etudes préparant au diplôme

Les auxiliaires de puériculture sont titulaires du Diplôme Professionnel d'Auxiliaire de Puériculture (DPAP), qui se prépare en une année dans un institut de formation d'auxiliaires de puériculture ou de puéricultrices ou de formation en soins infirmiers.

Accès

 La formation est subordonnée à la réussite aux épreuves de sélection.
 Les candidats doivent être âgés de 17 ans au moins à la date de leur entrée en formation.

Admissibilité

 Aucune condition de diplôme n'est requise. Elle comporte :
 Une épreuve de culture générale avec :
 

  • une partie pour évaluer les capacités de compréhension et d'expression écrite à partir d'un sujet d'actualité d'ordre sanitaire et social ;
  • une partie ayant pour objet de tester les connaissances du candidat dans le domaine de la biologie humaine, ainsi que ses aptitudes numériques ;
  • un test visant à évaluer les aptitudes de la candidate en matière d'attention, de raisonnement logique et d'organisation.

Pour être admissible, il faut obtenir une note au moins égale à la moyenne à chacune des deux épreuves.

 Sont dispensés de l'épreuve écrite de culture générale les candidats :

  • titulaires d'un diplôme homologué au minimum au niveau IV
  • titulaires d'un diplôme du secteur sanitaire ou social au moins de niveau V
  • titulaires d'un diplôme étranger leur permettant d'accéder directement à des études universitaires dans le pays où il a été obtenu
  • étudiants infirmiers ayant suivi la première année d'études et n'ayant pas été admiss en deuxième année.

Admission

 Cette épreuve est ouverte aux candidats reçues à l’admissibilité.
 L’épreuve orale d’admission consiste en un entretien de 20 minutes avec un jury de deux personnes. Il comporte un exposé sur un thème relevant du domaine sanitaire ou social, la réponse à des questions et une discussion avec le jury sur la connaissance et l’intérêt pour la profession d’auxiliaire de puériculture.
 Pour être reçu, il faut obtenir une note au moins égale à 10 sur 20.

Formation

 Elle s’étend sur une période de 10 à 11 mois comportant 1435 heures d'enseignement en institut et 24 semaines de stage.
 La formation se structure autour de :

  • 8 modules théoriques correspondant chacun à une compétence à acquérir : l'accompagnement de l'enfant, l'état clinique, hygiène hospitalière, organisation du travail, relation – communication, etc...
  • 6 stages à effectuer auprès d'enfants demandant des prises en charges différentes : en maternité, pédiatrie, crèche, etc....

Délivrance du diplôme

 Elle est subordonnée à la validation de chacune des 8 compétences.
 L'évaluation de l'acquisition des compétences se fait tout au long de la formation.

 Il faut obtenir la moyenne :

  • à chaque module (épreuves théoriques ou pratiques à la fin de chaque module, avec possibilité d'épreuves de rattrapage si nécessaire) ;
  • pour chacune des 8 compétences exercées en stage (à la fin de chaque stage, chaque compétence est notée; à la fin de la formation, l'addition de ces notes permet la validation de la compétence).

L'élève qui ne remplit pas toutes les conditions de validation dispose de 5 années pour valider les compétences manquantes par des modules et/ou stages à refaire.

Les frais de scolarité

 Les études d'auxiliaire de puériculture sont payantes dans la plupart des instituts. Le montant des frais de scolarité pour l'année de formation varie avec chaque institut.
 Il est donc très important pour les candidats de se renseigner auprès de l'institut qui les intéresse afin de connaître les tarifs appliqués.
 Il existe un dispositif d'aide auquel on peut faire appel sous certaines conditions (exemple : bourse à solliciter auprès de la Région).
 

Evolution professionnelle

Passerelle possible pour obtenir le diplôme d'aide soignant : certains modules sont communs aux deux diplômes. Seuls les modules et stages correspondant aux compétences spécifiques pour travailler auprès d'adultes sont à suivre dans un institut de formation. (deux modules sur huit)
Possibilité d'obtenir les diplômes d'aide médico-psychologique et d'auxiliaire de vie sociale.
Une auxiliaire de puériculture diplômée peut après 3 ans d'expérience professionnelle se présenter au concours d'entrée pour la formation d'infirmière ou au concours d'entrée pour préparer le diplôme d'éducatrice de jeunes enfants.

Autres voies pour obtenir le diplôme d’auxiliaire de puériculture

Les passerelles

Les personnes titulaires du diplôme d'aide soignant ou du diplôme d'auxiliaire de vie sociale, ou de la mention complémentaire aide à domicile ou du certificat d'aptitude aux fonctions d'aide médico-psychologique, et qui souhaitent obtenir le diplôme d'auxiliaire de puériculture, sont dispensées d'une partie de la formation. Elles doivent suivre dans un institut de formation l'enseignement des modules et des stages complétant la formation initialement reçue.
Les étudiantes sages-femmes ayant interrompu leurs études après avoir été admises en deuxième année peuvent obtenir le DPAP dans un institut de formation après avoir effectué et validé des stages complémentaires auprès d'enfants.

La validation des acquis de l'expérience

Concerne les personnes qui justifient des compétences professionnelles acquises dans l'exercice, pendant au moins 3 ans, d'une activité ayant permis de réaliser des activités d'éveil et d'éducation et des soins d'hygiène auprès d'enfants.

Carrière

L'auxiliaire de puériculture travaille en secteur sanitaire, médico-social ou social, dans un établissement hospitalier ou dans une structure extra-hospitalière.

Carrière hospitalière
La carrière dans la fonction publique hospitalière se déroule sur trois grades :

  • classe normale ;
  • classe supérieure ;
  • classe exceptionnelle.

Rémunération nette mensuelle au 31/12/2005 (hors prime de service)

Classe normale :

  • début de carrière : 1.283 € ;
  • fin de carrière : 1.555 €.

Classe supérieure :

  • au 6e échelon : 1.414 € ;
  • fin de carrière : 1.616 €.

Classe exceptionnelle :

  • au 8e échelon : 1.555 € ;
  • fin de carrière : 1.734 €.

Exercice

Les ressortissantes de l'Union européenne titulaires de ce type de diplôme peuvent obtenir une autorisation d'exercer la fonction d'auxiliaire de puériculture après avoir fait la preuve de leur aptitude (contacter la DDASS).

Si une auxiliaire de puériculture avec le diplôme français souhaite exercer au sein d'un État de l'Union européenne, elle doit prendre contact avec les autorités compétentes de l'État membre où elle souhaite s'installer afin d'obtenir la reconnaissance de son diplôme.

 Pour en savoir plus : le portail des métiers du ministère de la santé