• Twitter
  • Facebook
  • Google +
Ethique et bioéthique 07/04/2015

Don de moelle osseuse

Chaque année dans le monde, près de 2 000 personnes, enfants et adultes, atteintes de maladies graves du sang (parfois mortelles), ont besoin d’être soignées grâce à une greffe de moelle osseuse.

Ce dossier est réalisé en partenariat avec l’Agence de la biomédecine. Pour en savoir plus, consulter le site de l'Agence de la biomédecine ou le site spécifique www.dondemoelleosseuse.fr

Les principes du don de moelle osseuse

La greffe de moelle osseuse n’est possible qu’entre un malade et un donneur dont les caractéristiques biologiques sont aussi proches que possible. En France, lorsque le malade n’a pas de donneur compatible parmi ses frères et sœurs, son médecin demande à l’Agence de la biomédecine de rechercher un donneur sur les registres français (registre France Greffe de Moelle) et internationaux.

Le rôle de la moelle osseuse

La moelle osseuse assure la production des cellules souches hématopoïétiques, c’est-à-dire des cellules qui sont à l’origine des cellules sanguines :

  • les globules rouges, qui transportent l’oxygène ;
  • les globules blancs, qui luttent contre les infections ;
  • les plaquettes, qui arrêtent les saignements.

Attention à ne pas confondre moelle osseuse et moelle épinière : la moelle épinière, située dans la colonne vertébrale, appartient au système nerveux, tandis que la moelle osseuse est présente dans le centre des os.

Les malades concernés par la greffe de moelle osseuse

Les principales maladies de la moelle osseuse sont le lymphome et la leucémie. D’autres maladies déficitaires peuvent également être traitées par une greffe de moelle osseuse : aplasie médullaire (arrêt du fonctionnement de la moelle osseuse), anémie de Fanconi (défaillance progressive et sévère de la moelle osseuse), drépanocytose (anomalie héréditaire de la fabrication des globules rouges), déficit immunitaire sévère du nourrisson (« enfants bulles »)…

La greffe permet de remplacer la moelle osseuse malade par une moelle osseuse saine prélevée chez un donneur compatible.

Pour en savoir plus sur les indications de la greffe de moelle osseuse, consultez l’article « Un don de moelle osseuse, ça sert à qui ? » de dondemoelleosseuse.fr

La compatibilité donneur / malade

La moelle osseuse du donneur doit être compatible avec celle du malade, c’est-à-dire que leurs caractéristiques doivent être les plus identiques possibles.

Chaque personne possède sa propre « carte d’identité biologique », transmise génétiquement : le système HLA (antigènes d’histocompatibilité humaine). Il se compose de plusieurs marqueurs spécifiques dont la comparaison entre les personnes permet de déterminer leur compatibilité. Ce système très complexe n’a rien à voir avec le groupe sanguin.

En théorie, un malade a 1 chance sur 4 d’être compatible avec un frère ou une sœur, car il existe quatre possibilités différentes de distribution des antigènes HLA. En dehors de la fratrie, la probabilité d’être compatible entre deux individus pris au hasard est très rare : 1 chance sur 1 million.

Pour en savoir plus, consultez l’article  « Une compatibilité à établir » de dondemoelleosseuse.fr

Le déroulement d'un don de moelle osseuse

La recherche d’un donneur compatible

Lorsqu’un malade a besoin d’une greffe de moelle osseuse, son médecin doit trouver un donneur compatible. Il cherche d’abord parmi les frères et sœurs du malade. Mais dans trois cas sur quatre, il n’existe pas de donneurs familiaux compatibles. Il est alors nécessaire de trouver un donneur apparenté. Pour cela, le médecin greffeur demande à l’Agence de la biomédecine de rechercher un donneur sur les registres français (registre France Greffe de Moelle) et internationaux.

Lorsqu’un donneur compatible est identifié, il est appelé pour vérifier son aptitude au don et l’on organise les modalités du prélèvement avec lui.

Le prélèvement de moelle osseuse se planifie entre un et trois mois à l’avance. La législation prévoit la prise en charge des frais liés au prélèvement : frais d’examens et de traitements prescrits, frais d’hospitalisation, frais de transport, frais d’hébergement hors hospitalisation et indemnisation de la perte de rémunération subie par le donneur.

Le prélèvement des cellules de moelle osseuse

Pour assurer la sécurité du don pour le donneur comme pour le malade, des examens cliniques et biologiques complémentaires sont d’abord pratiqués.

Il existe deux méthodes de prélèvement :

  • le prélèvement dans les os du bassin. La moelle osseuse est prélevée dans les os postérieurs du bassin sous anesthésie générale (dans des conditions de parfaite stérilité). Cet acte simple nécessite environ 48 heures d’hospitalisation et ne comporte aucun risque de paralysie. La moelle osseuse se reconstitue rapidement. Le volume prélevé est calculé en fonction du poids du donneur et de celui du malade. Le prélèvement n’est réalisé qu’une fois que l’aptitude du donneur a été vérifiée et validée ;
  • le prélèvement par aphérèse. Les cellules de la moelle osseuse sont prélevées dans le sang. Le donneur reçoit au préalable pendant quelques jours, par injection sous-cutanée, un médicament (identique à ce qui est fabriqué naturellement par le corps pour réguler le taux de globules blancs) qui stimule leur production et les fait passer des os vers le sang où elles seront récupérées. 1 à 2 prélèvements (d’une durée de 3 à 4 heures chacun) sont nécessaires sans que le donneur n’ait à subir d’anesthésie générale ni d’hospitalisation.

C’est le médecin greffeur qui, dans l’intérêt du malade, propose la méthode la plus appropriée.

Pour en savoir plus sur le prélèvement, consultez « Deux modes de prélèvement » de dondemoelleosseuse.fr.

La préparation du receveur

Avant la greffe, le malade est traité par chimiothérapie/radiothérapie pour détruire ses cellules malades et lui permettre d’accepter la greffe.

Le greffon de moelle osseuse du donneur est transfusé au malade entre 12 et 36 heures après le prélèvement.

Pour en savoir plus sur la préparation du patient, consultez « Comment s'organise un prélèvement » de dondemoelleosseuse.fr.

Devenir donneur de moelle osseuse

Les donneurs sont inscrits sur le registre France Greffe de Moelle, géré par l’Agence de la biomédecine. L’inscription sur le registre des donneurs de moelle osseuse est une décision personnelle réfléchie qui implique un réel engagement.

Vous pouvez télécharger le formulaire d’inscription au registre des volontaires au don de moelle osseuse sur dondemoelleosseuse.fr, le remplir directement en ligne, ou le commander par téléphone au 0800 20 22 24 (numéro vert).

Les conditions pour devenir donneur de moelle osseuse

Pour devenir donneur de moelle osseuse, il faut remplir trois conditions :

  • avoir de plus de 18 ans et de moins de 51 ans lors de l’inscription (mais le don reste possible jusqu’à 60 ans) ;
  • être en parfaite santé ;
  • accepter de répondre à un questionnaire de santé et faire une prise de sang.

Le questionnaire de santé et les tests biologiques

Une fois que le donneur potentiel a rempli et renvoyé le formulaire d’inscription, il est contacté pour un rendez-vous dans un centre d’accueil.

Il est interrogé par un médecin sur son état de santé récent et ancien et sur sa vie personnelle. Ces questions permettent d’évaluer les éventuels risques pour le malade et pour le donneur lui-même.

Les examens biologiques réalisés ont pour but de déterminer les caractéristiques de la moelle osseuse du donneur pour pouvoir les comparer à celles des malades qui ont besoin d’une greffe.

Les principales contre-indications

Les principales contre-indications au don de moelle osseuse sont : les affections cardiaques, l’hypertension artérielle, les affections respiratoires, les maladies du système nerveux, les antécédents de cancers, les affections métaboliques (diabète, insuffisance hépatique), les traitements par anticoagulants, un antécédent de phlébite ou d’embolie pulmonaire, les problèmes dorsolombaires, les affections neuromusculaires, certaines allergies graves, une surcharge pondérale importante et, de façon plus générale, toute prise de médicament à long terme.

Pour plus d’informations sur les contre-indications, consultez l’article « contre-indications » de dondemoelleosseuse.fr

Être donneur de moelle osseuse, un engagement personnel

Le don de moelle osseuse est volontaire, anonyme et gratuit. Le donneur s’engage sur le long terme :

  • il accepte de se rendre disponible et de s’organiser lors du prélèvement ;
  • il s’engage à informer le registre France Greffe de Moelle de l’Agence de la biomédecine de tout changement concernant son état de santé ou son adresse ;
  • il peut renoncer à son engagement à tout moment sans aucune justification ;
  • il accepte de donner pour n’importe quel patient en France comme à l’étranger.

Vidéos

Haut de page
  • Twitter
  • Facebook
  • Google +