• Twitter
  • Facebook
  • Google +
Actualités 18/03/2014

Accouchement : les conditions d’un retour à domicile en toute sécurité

[Hopital.fr] - Avec des séjours à la maternité raccourcis, le nombre de femmes qui rencontrent des difficultés après l'accouchement serait relativement important (de 15 à 35 % en fonction des études). D’où l’intérêt des nouvelles recommandations de la Haute Autorité de santé concernant les conditions de retour à domicile des mères et de leurs nouveau-nés.

Ces nouvelles recommandations de la HAS actualisent celles de 2004, et visent à prévenir les complications et diminuer les risques.

Une durée de séjour standard de 3 à 5 jours

La distinction entre les sorties standards et précoces est clarifiée.

La durée de séjour standard est définie ainsi :
- de 72 heures à 96 heures après un accouchement par voie basse,
- de 96 heures à 120 heures après un accouchement par césarienne.
Une sortie précoce est définie ainsi :
- au cours des 72 premières heures après un accouchement par voie basse,
- au cours des 96 premières heures après un accouchement par césarienne.
La HAS indique au personnel soignant des critères d’évaluation précis pour définir les délais de sortie : un retour à domicile réussi implique l’existence d’un soutien familial et/ou social adéquat, l’absence de pathologie, l’instauration d’un lien mère-enfant de bonne qualité, des dépistages néonatals négatifs...

Pour les quelques 800 000 accouchements pratiqués en France chaque année, la durée moyenne de séjour est conforme aux recommandations de la HAS et supérieure à la moyenne des pays développés : 4,3 jours contre 3,1 jours dans l’OCDE.

Anticiper l’organisation de la sortie

Organiser une sortie réussie de la maternité implique de l’anticiper dès le 3ème trimestre de la grossesse, souligne la HAS. Elle invite dès lors à choisir avant la naissance un professionnel référent qui coordonnera le suivi du retour à domicile. Dévolu à une sage-femme hospitalière ou libérale, un médecin généraliste ou spécialiste, ce rôle consiste à repérer les situations à risque, à orienter en cas de complications et à conseiller sur la planification des soins de la mère et de l'enfant lors du premier mois.

Des outils pour améliorer le suivi post-partum

Expérimenté depuis 2010, le programme PRADO de l’Assurance maladie vise à améliorer la prise en charge de jeunes mamans à leur domicile, par des sages-femmes.

Outre ce programme, la HAS cite plusieurs outils à utiliser pour améliorer le parcours de soins des femmes après la sortie de maternité : l'identification d'un référent de maternité et de contacts téléphoniques en maternité (numéro direct 7 jours/7) pour chaque femme et nouveau-né, afin que le professionnel de ville puisse l'appeler si nécessaire, une fiche de liaison maternité/ville facilitant la circulation de l'information, des conventions locales permettant la réhospitalisation conjointe de la mère avec son nouveau-né lorsque cela est nécessaire…

Consultez notre dossier sur la Naissance

 

Lire aussi :

« Les sages-femmes, spécialistes de la physiologie et formées pour dépister les pathologies »

Hôpitaux « Amis des bébés » : bilan 2013

Une prise en charge hospitalière personnalisée après l’accouchement

Un nouveau berceau pour du "cododo" sécurisé dans les maternités

Les dons de lait maternel stables en 2012, mais toujours inférieurs aux besoins

Haut de page
  • Twitter
  • Facebook
  • Google +