• Twitter
  • Facebook
  • Google +
Fin de vie - Soins palliatifs 07/04/2015

Les soins palliatifs

Il existe aujourd’hui en France 122 unités de soins palliatifs (USP) et 418 équipes mobiles (EMSP) , pour un total de plus de 5 000 lits d’hospitalisation (LISP), selon les chiffres 2013 du Bilan du programme national de développement des soins palliatifs 2008-2012.  

Par ailleurs, on compte, toujours selon ces chiffres, plus de 200 association soit 5 000 bénévoles d'accompagnement de la fin de vie.

Définition des soins palliatifs

Les soins palliatifs et l'accompagnement considèrent le malade comme un être vivant et la mort comme un processus naturel. Ceux qui les dispensent cherchent à éviter les investigations et les traitements déraisonnables, tout en se refusant à provoquer intentionnellement la mort. Ils s'efforcent de préserver la meilleure qualité de vie possible jusqu'au décès et proposent un soutien aux proches en deuil. Ils s'emploient à appliquer ces principes par leur pratique clinique, leur enseignement et leurs travaux de recherche.

Modalités de soins palliatifs

Les soins palliatifs sont dispensés par :

  • les unités de soins palliatifs, qui gèrent des situations de phase terminale complexe ne pouvant se dérouler au domicile ou en milieu hospitalier traditionnel. L'admission dans une unité d'hospitalisation en soins palliatifs résulte d'une décision conjointe du médecin de l'unité et du médecin traitant. Cette décision doit être conforme aux attentes du patient et de sa famille ;
  • les équipes mobiles de soins palliatifs, qui se déplacent au sein des différents services d'un hôpital ou à domicile. Elles sont composées de médecins et de paramédicaux hospitaliers qui, à la demande d'un service clinique de l'hôpital, se déplacent au lit du malade hospitalisé et/ou viennent en soutien à l'équipe médicale et soignante qui a en charge ce malade ;
  • les réseaux de maintien à domicile, qui sont chargés de coordonner l'action des soignants et des équipes mobiles prenant en charge un patient atteint d'une maladie grave. Un réseau regroupe des professionnels de santé, médecins et paramédicaux, libéraux et hospitaliers, en vue d'assurer l'orientation des malades, de favoriser la coordination et la continuité des soins, et d'améliorer la qualité des soins de proximité.

D'autres structures complètent les services spécialisés dans les soins palliatifs, comme les services d'hospitalisation à domicile (HAD) ou des lits identifiés au sein d'un service pour la pratique des soins palliatifs.

Vidéos

Haut de page
  • Twitter
  • Facebook
  • Google +