• Twitter
  • Facebook
  • Google +
Actualités 31/10/2013

Quel accès aux soins pour les plus démunis en 2013 ?

Graphique
[hopital.fr] - A l’occasion de la Journée internationale du refus de la misère qui s’est tenue le 17 octobre 2013, l’association Médecins du Monde a publié son rapport annuel sur l’accès aux soins des plus démunis en France.

Il s’avère que la misère et les inégalités territoriales et sociales de santé continuent de s’aggraver dans l’Hexagone. Selon le rapport de l’observatoire 2013 de l’accès aux soins de Médecins du monde, en effet :

 

  • 46 % des femmes enceintes rencontrées présentent un retard de suivi de grossesse ;
  • 44 % des patients vivent dans un logement précaire ;
  • 43 % des patients ont recours aux soins de façon trop tardive ;
  • Le nombre de patients a augmenté de 33 % depuis 2008.

Les populations vulnérables, quelles sont-elles ?

Même si le recours tardif et le renoncement aux soins touchent indistinctement toutes les catégories de population, ils sont plus importants chez les personnes marquées par une vulnérabilité sociale, à savoir les femmes, les mineurs, les étrangers en situation irrégulière, les personnes sans domicile fixe et les patients sans couverture maladie.

L’implication du gouvernement pour améliorer la situation

Avec le plan quinquennal de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale, le gouvernement français a adressé un signal positif aux personnes précaires et aux acteurs de la solidarité. Cependant, les indicateurs de santé de l’observatoire 2013 révèlent qu’il faudra aller au-delà des mesures annoncées pour combattre la misère et ses conséquences sanitaires.

L’action de Médecins du monde

L’ONG Médecins du Monde milite pour des valeurs solidaires et développe des projets innovants pour répondre aux besoins des personnes les plus précaires.

 

Pour en savoir plus, consultez  notre dossier sur l’accès aux soins pour tous

Haut de page
  • Twitter
  • Facebook
  • Google +