• Twitter
  • Facebook
  • Google +
Actualités 26/02/2014

Méningite : ce qu'il faut savoir

Femme avec mal de tête
[Hopital.fr] – Deux jeunes hommes d'une même famille, ainsi qu'une troisième personne, ont succombé ces jours-ci à une méningite dans la ville de Nice. Informations et conseils sur cette pathologie très grave.

Une méningite est une inflammation des méninges, les membranes qui protègent le cerveau et la moelle épinière. Le plus souvent, cette inflammation est la manifestation d’une infection par un virus ou par une bactérie.

Les méningites peuvent survenir à tout âge, mais elles touchent généralement surtout les enfants et les adolescents. Il s’agit d’une maladie rare mais grave. Devant toute suspicion, il est donc impératif de consulter rapidement un médecin ou d’appeler le 15.

Quels symptômes ?

Les symptômes des méningites sont le plus souvent : une forte fièvre, une sensibilité exacerbée à la lumière, une raideur de la nuque, de violents maux de tête, et enfin des nausées et des vomissements. Une ou plusieurs taches rouges ou violacées (purpura) peuvent également apparaître n’importe où sur la peau, elles ne s'effacent pas à la pression – quand on appuie dessus –.

« Le méningocoque se transmet d’une personne à l’autre »

Suite aux décès de ces trois personnes à Nice en raison de méningocoques B et C, l’Agence régionale de santé (ARS) de PACA rappelle dans un communiqué que "le méningocoque se transmet d’une personne à l'autre par l'intermédiaire des postillons et lors de contacts directs, proches et prolongés ou répétés". Il y a très peu de risque de transmission dans des lieux publics car le méningocoque ne survit pas en dehors du corps humain.

La vaccination, une bonne protection

Peu de Français se font vacciner contre cette maladie. Et pourtant, des vaccins contre les méningites de types B et C existent et représentent une bonne protection. À ce titre, le vaccin contre les infections à Hæmophilus influenzae de type B est recommandé pour tous les nourrissons. Celui contre les infections à pneumocoques est conseillé pour les moins de 2 ans.

Depuis 2010, le vaccin contre le méningocoque C conjugué est recommandé et remboursé à 65 % pour tous les nourrissons au cours de la 2e année, à partir de 12 mois. La vaccination est également préconisée pour tous les enfants, adolescents et les jeunes adultes jusqu'à 24 ans pas encore vaccinés. Une seule dose est nécessaire.

 

Pour plus d’informations : www.info-meningocoque.fr

 

Lire aussi :

Vacances à l’étranger : conseils à l’attention des globe-trotters

Haut de page
  • Twitter
  • Facebook
  • Google +

Commentaires 0 réactions

Soyez le premier à réagir !

Participez

Évaluez ce dossier