• Twitter
  • Facebook
  • Google +
Actualités 23/04/2014

Le CHU d'Amiens se dote d'un pôle régional de référence en cancérologie

[Hospimedia] - Le CHU d'Amiens vient de créer un Centre régional universitaire de cancérologie (Ceruc), rassemblant les services et expertises du CHU au sein d'une organisation centrée autour du patient et de sa prise en charge.

L'année 2014 devrait ainsi permettre à l'établissement amiénois de consacrer un nouveau positionnement de la cancérologie publique qui soit au service de la population, et lui faire bénéficier des développements de la recherche clinique et translationnelle active. 

Qualité, partenariats, innovation

Concentrant les moyens du CHU dans une nouvelle organisation*, le "pôle de référence régional" dispose de plusieurs missions. Il devra améliorer la qualité de la prise en charge des patients atteints de cancer par une meilleure identification de la filière cancérologie et une optimisation du parcours de soins.

Il pourra aussi permettre un développement de l'expertise des spécialités d'organes et faciliter l'accès aux soins pour la population de la région. Autre point, le Ceruc instaurera une collaboration avec les établissements de la région ainsi qu'une amélioration des partenariats avec les professionnels de proximité. 

En outre, le Ceruc, en tant qu'unique structure universitaire, se positionne comme "recours et garant d'un meilleur accès à l'innovation et aux soins pour les patients de la région" mais aussi comme "centre d'expertise" auprès des tutelles. 896 professionnels de santé, dont 400 médecins spécialisés et internes y interviendront. Il est prévu, pour 2014, 31 000 hospitalisations dont 1 500 sur des patients de moins de quinze ans

Chemins cliniques et dossier patient informatisé

Concernant la prise en charge des patients, des chemins cliniques seront mis en place afin de réduire les délais de prise en charge pour les nouveaux patients en coordonnant l'ensemble des rendez-vous. Dans ce cadre, de nouveaux parcours patients seront développés. Un Dossier patient informatisé (DPI) sera instauré et communiquant avec le DMP et le Dossier communiquant de cancérologie (DCC).

Le Ceruc permettra aussi de développer la recherche à la fois clinique, fondamentale et translationnelle. Par ailleurs, le projet d'enseignement et de formation en cancérologie sera structuré sur les sites du CHU. Il mettra aussi en place les programmes d'éducation thérapeutique. 

Géraldine Tribault

*  Les services concernés sont : consultation, hôpital de jour et conventionnel, radiothérapie, centre d'étude et de traitement de la douleur, soins palliatifs, service d'anatomie et cytologie pathologiques, laboratoire d'oncologie moléculaire et département interdisciplinaire des soins de support pour le patient en oncologie. 

  

Lire aussi :

« Les traitements du cancer sont en pleine révolution »

Cancers rares en 2012 : 8 000 nouveaux cas

Recherche médicale : un nouveau traitement dans le cancer de l’oesophage

3e Plan cancer : 17 objectifs et 1,5 milliard

Le Géronto-pôle inter-hôpitaux : une réponse coordonnée aux problèmes de santé des séniors

 

Haut de page
  • Twitter
  • Facebook
  • Google +