• Twitter
  • Facebook
  • Google +
Actualités 14/02/2014

La Belgique élargit l’euthanasie aux enfants sans limite d’âge

[Hopital.fr] – Douze ans après la dépénalisation de l’euthanasie pour les adultes, les députés belges viennent de voter une loi étendant l’euthanasie aux mineurs « en capacité de discernement », quel que soit leur âge.

Malgré l'opposition de certains pédiatres et de la hiérarchie catholique, la Belgique est donc devenue le premier pays au monde à autoriser les enfants atteints d'une maladie incurable, sans limite d'âge mais « en capacité de discernement », à choisir comme les adultes l'euthanasie pour abréger leur souffrance.

La loi prévoit plusieurs conditions encadrant ce recours à l’euthanasie des mineurs :

  • le mineur devra se trouver « dans une situation médicale sans issue entraînant le décès à brève échéance »,

  • il devra être confronté à une « souffrance physique constante et insupportable qui ne peut être apaisée et qui résulte d'une affection accidentelle ou pathologique grave et incurable »,

  • sa capacité à comprendre ce qu’implique la mort sera estimée au cas par cas par l'équipe médicale et par un psychiatre ou un psychologue indépendant,

  • l’initiative de demander l’euthanasie viendra de lui mais ses parents devront donner leur consentement.

 

Soins palliatifs pédiatriques

 

Réagissant à ce vote, la Société française d’accompagnement et de soins palliatifs (SFAP) souligne que « face à la détresse des enfants en fin de vie, la France a choisi une autre option, celle de développer les soins palliatifs pédiatriques ». Depuis 2008, 22 équipes ressources régionales de soins palliatifs pédiatriques ont été créées sur le territoire, pour prendre en charge spécifiquement les enfants très gravement malades(répertoire des structures accessible sur le site de la SFAP).

 

« Dans chaque région française il existe aujourd’hui une équipe de soins palliatifs pédiatriques qui pourra se déplacer au chevet de l’enfant. Chaque enfant en fin de vie est assuré d’avoir accès à des équipes compétentes pour le soulager. Chaque famille est assurée d’être accompagnée dans cette épreuve », assurent les professionnels de la SFAP.

 

Une loi à venir

 

Conformément à l’une de ses promesses de campagne, le président François Hollande a promis l’élaboration, courant 2014, d’une loi relative au droit à « l'assistance médicalisée pour terminer sa vie dans la dignité ».  

 

Consultez notre dossier Fin de vie – Soins palliatifs

Voir aussi :

Une loi sur la fin de vie annoncée pour 2014

Une minorité de patients en fin de vie bénéficie des soins palliatifs dans le monde

La Marelle : une ressource pour les soins palliatifs des enfants

 

Haut de page
  • Twitter
  • Facebook
  • Google +