• Twitter
  • Facebook
  • Google +
Actualités 01/03/2013

Besoin de silence en service de néonatalité

[Hopital.fr] Des études conduites par les Agences Régionales de Santé de la région Centre et du Limousin dans trois centres hospitaliers ont mis en évidence que les services de néonatalogie sont exposés à des niveaux sonores supérieurs à ceux préconisés par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

En effet d’après l’OMS, le niveau sonore maximal dans un hôpital ne devrait pas dépasser les 40dB(A), notamment en néonatalité. En effet, le paysage sonore peut avoir un impact sur le développement des prématurés. Or, les études ont montré dans les trois centres hospitaliers étudiés que le niveau sonore était systématiquement trop haut (entre 50 et 70 dB(A) suivant le centre) dans les incubateurs des services de néonatalité.

 

Les ARS Centre et du Limousin ont, suite à ces études, émis des recommandations sur l’agencement des locaux et pour le personnel soignant. En voici quelques exemples :

  • éviter les conversations à proximité des incubateurs,
  • préparer le matériel de soin à l’extérieur des box,
  • déplacer les sources sonores non indispensables ou baisser leur volume,
  • sensibiliser les personnels soignants sur l’importance de la prévention du bruit,
  • privilégier les revêtements qui peuvent amortir ou absorber les bruits.
Haut de page
  • Twitter
  • Facebook
  • Google +