• Twitter
  • Facebook
  • Google +
L'hôpital au sein de l'organisation générale de la santé 07/04/2015

Le réseau européen et international des hôpitaux

Les partenaires

Les hôpitaux français ont la capacité juridique de conclure des conventions de partenariat avec des hôpitaux dans l’ensemble du monde. Ils ont ainsi développé un tissu de relations très dense avec leurs homologues. Ces actions se font en France en partenariat étroit avec quatre acteurs principaux, auxquels il faut bien sûr ajouter les nombreuses collectivités territoriales engagées dans des activités de coopération internationale, ainsi que leur organisation de coordination Cités Unies France.

L'Agence française de développement

L'Agence française de développement (AFD) a succédé à la Caisse française de développement, créée elle-même en 1992 à partir de la Caisse centrale de coopération économique. Elle est placée sous la tutelle du ministère de l'Économie, des Finances et de l'Emploi, du ministère des Affaires étrangères et du ministère chargé de l'Outre-mer. Considérée comme un "opérateur-pivot", l'AFD est chargée de l'instruction et de la mise en œuvre des programmes concernant notamment la santé. Les projets soutenus viennent en appui d'une réforme décidée par le pays bénéficiaire et visent à renforcer l'offre de soins. Certains des projets qu'elle finance portent sur l'hôpital. Les relations entre l’AFD et la FHF font l’objet d’une convention qui confie à la FHF la responsabilité de gérer le Projet Réseaux et Partenariats Hospitaliers qui finance des partenariats hospitaliers, des réseaux d’hôpitaux en Afrique et en Asie du Sud Est et des rencontres internationales. 

Le ministère de la Santé

La réforme de l'aide publique au développement, engagée en juillet 2004 par le Comité interministériel pour la coopération internationale et le développement, a consisté notamment à transférer à l'Agence française pour le développement (AFD) la responsabilité de la mise en œuvre des actions de coopération sanitaire technique relevant précédemment du ministère des Affaires étrangères. C’est en particulier le cas du Fonds des partenariats hospitaliers, source majeure de financement, et qui est désormais transféré à l'AFD qui travaille actuellement à sa réorganisation. Le ministère des Affaires étrangères est un partenaire majeur et la programmation des ambassades françaises permet toujours l’obtention de financement de projets de coopération hospitalière.

Le ministère des Affaires étrangères et européennes

La réforme de l'aide publique au développement, engagée en juillet 2004 par le Comité interministériel pour la coopération internationale et le développement, a consisté notamment à transférer à l'Agence française pour le développement (AFD) la responsabilité de la mise en œuvre des actions de coopération sanitaire technique relevant précédemment du ministère des Affaires étrangères. Le ministère des Affaires étrangères est un partenaire majeur et la programmation des ambassades françaises permet toujours l’obtention de financement de projets de coopération hospitalière.

France Expertise

Sous la supervision conjointe du ministère chargé des Affaires étrangères et du ministère chargé de l’économie, une Agence française d’expertise technique internationale (France Expertise) a opéré la fusion à compter du 1er janvier 2015 de six opérateurs dont deux auquel la FHF était membre : le groupement d'intérêt public ESTHER (Ensemble pour une solidarité thérapeutique hospitalière en réseau) et le groupement d'intérêt public Santé protection sociale international.

 

LE GIP ESTHER avait été créé en mars 2002. Sa convention constitutive réunissait le ministère de la Santé, celui des Affaires étrangères, la Fédération hospitalière de France, l'association Tulipe, le collectif Coordination Sud, l'association Coordination nationale des réseaux ville-hôpital et la Croix-Rouge française.

L'objectif du GIP ESTHER était de renforcer la capacité des pays en développement à traiter les personnes atteintes du VIH/sida. Pour cela, l'action du GIP ESTHER vise à :

  • améliorer les conditions de prise en charge, grâce au renforcement des plateaux techniques et à la fourniture d'équipements hospitaliers ;
  • soutenir les stratégies nationales de prise en charge des personnes vivant avec le VIH ;
  • promouvoir la mise en œuvre d'une stratégie de continuité des soins, grâce au rapprochement de l'hôpital, des familles et des associations ;
  • participer au développement d'actions conjointes avec des organismes internationaux et européens afin que les interventions soient plus cohérentes et plus pérennes.

L'action du GIP ESTHER reposait sur des partenariats entre hôpitaux, associations et/ou collectivités territoriales.

France Expertise intègre également France Expertise Internationale. La FHF et le GIP France Coopération Internationale avaient signé une convention en 2009 pour activer le vivier d’experts hospitaliers français en vue de missions internationales et professionnaliser cette expertise ; accompagner les réponses conjointes aux consultations (appels d’offres, appels à proposition, jumelages institutionnels) émises par les bailleurs de fonds internationaux.

Mise à jour : janvier 2015 

Les fédérations

Les hôpitaux français sont représentés, au niveau européen comme au plan international, par le biais de fédérations.

La Fédération européenne des hôpitaux

Créée en 1966, la Fédération européenne des hôpitaux et des soins de santé (HOPE) regroupe des fédérations nationales d'hôpitaux publics et/ou privés (Unicancer et la FEHAP en sont également membres) ou, lorsqu'elles n'existent pas, des fédérations nationales de collectivités territoriales propriétaires des hôpitaux, ainsi que de représentants de systèmes nationaux de santé. L'ensemble des pays de l'Union européenne, ainsi que la Suisse et la République de Serbie, y sont représentés.

HOPE a pour principaux objectifs de :

  • promouvoir l'amélioration de la santé des citoyens européens et 
  • d’accroître l’efficience des services hospitaliers et de santé. 

Centre d’information et d’échanges, HOPE a développé de nombreuses activités autour de ces deux objectifs : participation à des projets de recherche et de développement, mise en œuvre de programmes de formation et d’échange, de groupes de travail techniques, édition de publications et organisation de congrès.

L’influence grandissante de la construction européenne sur les hôpitaux et les services de santé nécessite une présence croissante pour identifier les enjeux, préparer des positions communes et en assurer ensuite la promotion. HOPE a donc également développé une activité de veille et d’influence auprès des instances européennes.

Gérard Vincent, délégué général de la FHF, en a été le président de 2002 à 2005.

La Fédération internationale des hôpitaux

La Fédération internationale des hôpitaux (FIH) est une organisation internationale composée de membres provenant d’une centaine de pays. En France, la FHF et Unicancer en font partie. Son fonctionnement s'appuie sur des échanges autour des politiques, du financement et de la gestion des services de santé. Elle entretient des relations officielles avec l'Organisation mondiale de la santé et des liens étroits avec l'Association médicale mondiale et le Conseil international des infirmières. Les objectifs de la FIH sont les suivants :

  • développer et maintenir la coopération entre les hôpitaux et les organisations de santé publique, avec comme principal objectif d'encourager les échanges d'idées et d'informations sur les meilleures pratiques en matière de politique, de planification et de gestion des hôpitaux et des services de santé ;
  • contribuer à la création d'environnements favorables par des conférences internationales, programmes d'étude sur le terrain, cours de gestion pour cadres supérieurs, services d'information, publications et projets de recherche, dans le but de promouvoir des prestations de santé sûres et efficaces.

Gérard Vincent, délégué général de la FHF, en a été le président de septembre 2005 à novembre 2007.

Haut de page
  • Twitter
  • Facebook
  • Google +