• Twitter
  • Facebook
  • Google +
Actualités 07/05/2014

Brûlures : près de 9 000 personnes hospitalisées chaque année

[Hopital.fr] - Dans une étude publiée mardi, l’Institut national de veille sanitaire (InVS) souligne le nombre important d’hospitalisations pour brûlures et la gravité de certaines d’entre elles. Les enfants en bas âge et les hommes sont les premiers concernés.

Chaque année, le nombre d’hospitalisations pour brûlures s’élève à environ 12 000, selon cette étude de l’Institut de veille sanitaire (InVS) portant sur les chiffres de 2008 à 2011. Rapporté au nombre de personnes, ce sont en tout 8 670 patients qui ont été hospitalisés entre 1 fois (dans 80 % des cas) et 16 fois en 2011.

« Les traumatismes causés par les brûlures peuvent être intentionnels (violence, agression, suicide, etc.) ou accidentels (accident de la circulation, accident du travail, accident de la vie courante), souligne l’InVS. La prise en charge des brûlures nécessite habituellement des moyens importants et particulièrement coûteux ».

Des enfants et des hommes âgés vulnérables

Les brûlures touchent souvent les enfants en bas âge, puisqu’un quart des cas rapportés concernent des moins de 4 ans. Un autre quart des personnes concernées ont plus de 50 ans. S'agissant de la répartition par sexe, les hommes sont majoritairement concernés puisqu'ils représentent les deux tiers des cas rapportés (63 %).

Des séjours longs à l’hôpital

45 % des personnes brûlées sont prises en charge dans les centres de traitements des brûlés (CTB), plus de la moitié dans les autres services hospitaliers. Ces séjours à l’hôpital sont relativement longs, avec une durée moyenne de 7,5 jours, laquelle augmente avec l’âge (de 4,6 jours chez les 0-4 ans à 14,6 jours chez les plus de 80 ans).

Parmi les patients pris en charge par les CTB, les plus gravement atteints (12 %) effectuent des séjours de plus d’un mois en moyenne.

« Si les jeunes enfants sont particulièrement exposés dès qu'ils commencent à marcher, les conséquences des brûlures sont globalement beaucoup plus graves chez les personnes âgées », note l’InVS. En effet, la moitié des 219 personnes décédées à l'hôpital pour brûlures en 2011 avaient plus de 65 ans (pour 4 décès d’enfants de moins de 15 ans).  

L’importance de la prévention

Ces données confirment l’importance de développer des actions de prévention pour diminuer le nombre de brûlures, estiment les auteurs de l’étude (Anne Pasquereau et Bertrand Thélot, InVS). Avec notamment « l’adoption de mesures réglementaires, visant à rendre plus sûr l’environnement, notamment domestique ».

 

Consultez la liste des 69 structures hospitalières ayant une activité de traitement des grands brûlés.

 

Lire aussi :

Inauguration du centre de réanimation-centre de traitement des brûlés

A Saint-Louis, le nouveau centre des brûlés  

Des conseils avisés pour ne pas atterrir aux urgences !

Des accidents de la vie courante en hausse

Accidents de la vie courante : un guide pour les parents

Haut de page
  • Twitter
  • Facebook
  • Google +