• Twitter
  • Facebook
  • Google +

Les différents types d'allergies

Les allergies alimentaires

Entre 3 et 10% de la population serait atteinte d'une allergie alimentaire. Le nombre de personnes touchées est en constante augmentation. Les réactions allergiques déclenchées par un aliment peuvent survenir rapidement après le repas (dans les deux heures suivant l’ingestion) ou de façon retardée jusqu'à 48 heures après.

Les manifestations de l'allergie sont diverses :

  • urticaire ou eczéma ;
  • rhinite allergique ou asthme ;
  • œdème de Quincke ;
  • choc anaphylactique.

Les principaux allergènes responsables d'une allergie alimentaire sont :

  • l'arachide ;
  • les fruits à coque ;
  • les protéines de lait de vache ;
  • les fruits de la famille du latex (kiwi, châtaigne, etc.).

Le diagnostic d'une allergie alimentaire est fait après interrogatoire (recherche des aliments présents dans les plats précédant la réaction allergique et non habituellement consommés par la personne). La confirmation de l'allergène se fait grâce à des tests cutanés. Une fois, l'allergène identifié, il faut bannir l'aliment de son alimentation.

Les allergies aux acariens

Les acariens sont des arthropodes invisibles à l'œil nu. Très répandus, ils ont une prédilection pour :

  • les matelas, la laine, la plume ;
  • les tissus, les moquettes, etc.

L'allergie aux acariens fait suite à l'inhalation des déjections d'acariens contenus dans la poussière domestique. Elle  se manifeste souvent par des réactions allergiques de type respiratoire comme la rhinite allergique ou l'asthme allergique.

Pour limiter au maximum les risques de développement de l'allergie aux acariens :

  • éviter l'accumulation de la poussière, utiliser un linge humide pour faire la poussière ;
  • aérer fréquemment surtout lorsqu'il fait froid et sec ;
  • maintenir une température ambiante de 19 à 21°C dans la chambre ;
  • laver les draps toutes les semaines à 60°C ;
  • préférer les oreillers et édredons en matières synthétiques et les sommiers à lattes ;

Les allergies aux animaux

On distingue différentes allergies aux animaux :

  • Allergie aux animaux à poils :
    • Le chat : l'allergène est principalement contenu dans la salive déposée sur le pelage ;
    • Le cheval : 30% des personnes ayant une allergie aux animaux le serait au cheval. Les allergènes se trouvent principalement au niveau des squames et de l'urine ;
    • Les bovins : les allergènes sont principalement dans les poils, l'urine et la salive ;
    • Les rongeurs (hamsters, lapins, cobayes...) : les allergènes, très virulents, peuvent être responsables d'allergies invalidantes. Les allergènes sont notamment contenus dans l'urine qui en séchant, émet des protéines allergisantes dans l'air.
  • Allergie aux animaux à plumes :
    • Les oiseaux : l'allergène est principalement contenu dans les déjections. Les plumes sont peu allergisantes en elles-mêmes mais elles peuvent contenir des acariens.
  • Allergie aux insectes :
    • Les puces, tiques et blattes : c’est principalement suite à leur piqure que l'allergie apparaît ;
    • Les hyménoptères (abeilles, guêpes, frelons, etc.) : l'allergène est contenu dans leur venin. Leur piqure peut être dangereuse chez quelqu'un d'allergique.

Les allergies au pollen

L'allergie au pollen, également appelée pollinose, est une allergie provoquée par le pollen des arbres, arbustes et plantes mis en suspension dans l'air par le vent ou les insectes.  Les pollens peuvent être transportés par le vent à plusieurs dizaines de kilomètres de leur source. L'allergie au pollen est plus fréquente à certaines périodes de l'année, notamment au printemps lors de la floraison.

Il existe 3 principaux types de pollens :

  • d'arbres ;
  • de graminées ;
  • des herbacées.  

Les allergies au pollen se manifestent principalement par une rhinite et une conjonctivite allergiques. Dès que la personne est en contact avec l'allergène, elle éternue, pleure, a le nez bouché et elle présente des démangeaisons au niveau des yeux et du nez. Cependant, une allergie au pollen peut donner d'autres signes tels qu'une urticaire, un eczéma, un asthme allergique, voire un choc anaphylactique.

L'allergie au pollen est une allergie fréquente : elle toucherait près d'un quart de la population. Elle est plus fréquente chez l'adolescent et le jeune adulte.

Il est possible de limiter les symptômes de l'allergie au pollen, notamment la rhinite et la conjonctivite allergiques grâce à des traitements tels que les antihistaminiques. Il est recommandé d'éviter de sortir lorsque la période de pollinisation bat son plein. Il existe un traitement qui permet de diminuer de façon conséquente les crises d'allergie au pollen voire de les faire disparaître : la désensibilisation. L'allergologue détermine au préalable à quels pollens la personne est allergique grâce notamment à des tests cutanés.

Les autres allergies fréquentes : soleil, latex moisissures

L'allergie au soleil est une pathologie fréquente puisqu'elle touche près de 10% de la population. Parmi les personnes atteintes, 90% sont des femmes. Cette allergie survient surtout chez les jeunes adultes. Elle se manifeste par une éruption de petits boutons et de plaques rouges prurigineuses.

Les localisations préférentielles sont le décolleté, le cou, les avant-bras, les épaules et le dos des pieds. Elle disparaît en général au bout de 10 à 15 jours. Cette allergie a cependant tendance à réapparaître chaque année lors des premières expositions solaires.

De nombreuses personnes avec une allergie aux fruits de la famille du latex (kiwi, bananes, châtaigne,...) le sont aussi au latex.

L'allergie aux moisissures cause différents symptômes :

  • toux et difficultés respiratoires ;
  • démangeaisons au niveau des yeux, du nez, de la gorge ;
  • apparition ou aggravation de l'asthme ;
  • réactions cutanées ;
  • troubles nerveux, hépatiques, rénaux, digestifs.

Dernière modification le 05/06/2015

Haut de page
  • Twitter
  • Facebook
  • Google +