• Mail
  • Twitter
  • Facebook
  • Google +
Les métiers médicaux

Sage-femme

La sage-femme exerce une profession médicale. Son champ de compétence concerne la maternité : la grossesse, l’accouchement et les suites de couches physiologiques.

Vidéos

Missions

La sage-femme assure la déclaration de grossesse et le suivi médical de la grossesse (examen clinique, échographie, surveillance du fœtus, dépistage des facteurs de risque ou des pathologies) prévention du risque médico-psycho-social ainsi que de l’accompagnement psychologique de la future mère et les séances de préparation à l’accouchement. La sage-femme a un droit de prescription (antibiotiques, contraceptifs, examens complémentaires).

Elle a la responsabilité du déroulement de l’accouchement normal, depuis le diagnostic de début de travail jusqu'à la délivrance.
Après la naissance, elle dispense les soins au nouveau-né et pratique, si nécessaire, les premiers gestes de réanimation avec le médecin. Elle surveille la santé de la mère dans les premiers jours suivant la naissance, lui apporte les informations sur la contraception et la conseille sur l’hygiène et l’alimentation du bébé. Ainsi la sage-femme joue-t-elle un rôle essentiel auprès des femmes, en assurant un environnement favorable en termes de sécurité psychologique et médicale de la naissance.
Ce métier est ouvert aux hommes.

A l’heure actuelle, 16550 sages-femmes exercent en France, dont 1% d’hommes.
 

Formation

Le diplôme d’Etat de sage-femme est un diplôme de l’enseignement supérieur délivré par les unités de formation et de recherche (UFR) de médecine des universités habilitées à cet effet. La formation préparant à ce diplôme est dispensée dans des écoles spécialisées agrées et rattachées à la maternité d’un centre hospitalier.

 

Carrière

La sage-femme peut exercer dans le secteur public (hôpital et PMI), privé et en ville comme sage-femme libérale.

Les rémunérations sont comprises, selon l’employeur, entre 1 600 € brut mensuelles, pour une sage-femme de classe dite normale en début de carrière, et 3 400 € pour une sage-femme de classe supérieure en fin de carrière (hors prime de service annuelle), au 1er janvier 2015.

Renseignements complémentaires

Pour en savoir plus : le portail des métiers du ministère de la santé

Haut de page
  • Mail
  • Twitter
  • Facebook
  • Google +