• Mail
  • Twitter
  • Facebook
  • Google +
Les métiers médicaux

> Bac +3 et plus

Médecin

Un médecin est un professionnel de santé titulaire d'un diplôme de docteur en médecine qui soigne et fait de la prévention. Il travaille généralement au sein d'une équipe de professionnels de la santé comme le psychologue, le pharmacien, l'infirmière...

Vidéos

Missions

Le médecin peut se consacrer totalement aux diagnostics et aux soins mais il peut aussi participer à l’enseignement, à la recherche.

Lorsqu’il se consacre aux diagnostics et aux soins le médecin peut exercer son activité soit en libéral (cabinet, clinique, etc.) soit en établissement. 

La médecine hospitalière est une médecine plus technique et spécialisée que la médecine générale de ville ; le médecin hospitalier, s’il travaille en réseau avec l’extérieur, va surtout utiliser le plateau technique public (laboratoire, imagerie médicale, etc.). Le médecin hospitalier est souvent un spécialiste, il exerce alors ses fonctions en chirurgie, anesthésie, médecine.

L’activité médicale s’exerce sous couvert du secret professionnel.

 Retrouvez l’ensemble des définitions de spécialités médicales dans Le Dico médical

Formation

Les études médicales sont divisées en trois cycles :

Premier cycle des études médicales : 2 ans

Le concours de fin de première année (commune aux étudiants en médecine, pharmacie, odontologie et sages-femmes) est très difficile, car le nombre d’étudiants admis à poursuivre les études médicales est limité au niveau national par le ministre. C’est le numerus clausus.

Une initiation aux fonctions hospitalières est dispensée pendant la deuxième année (PCEM2). La formation théorique délivrée pendant ces deux années associe des matières scientifiques et médicales.

 Deuxième cycle des études médicales : 4 ans

L’étudiant hospitalier (ancien externe) reçoit une formation médicale théorique à la faculté et pratique à l’hôpital. Cet enseignement est modulaire avec un contrôle de connaissance à la fin de chacun des 11 modules :  

  • Module 1 : Apprentissage de l’exercice médical
  • Module 2 : De la conception à la naissance
  • Module 3 : Maturation et vulnérabilité
  • Module 4 : Handicap, incapacité, dépendance
  • Module 5 : Vieillissement
  • Module 6 : Douleur, soins palliatifs, accompagnement
  • Module 7 : Santé et environnement, maladies transmissibles
  • Module 8 : Immuno-pathologie, maladies inflammatoires
  • Module 9 : Athérosclérose, hypertension, thrombose
  • Module 10 : Cancérologie, onco-hématologie
  • Module 11 : Synthèse clinique et thérapeutique, de la plainte du patient à la décision thérapeutique, urgences

Depuis l’année universitaire 2003-2004, à la fin de la quatrième année du deuxième cycle, l’étudiant est soumis à un examen national classant (ECN) qui va permettre d’accéder au troisième cycle des études médicales et en fonction du rang de classement de choisir une spécialité.

Troisième cycle des études médicales : 3 à 5 ans

C’est le véritable cadre de la formation professionnelle. La durée du troisième cycle varie en fonction de la spécialité choisie. La formation pratique à l’hôpital est largement prédominante mais il existe une formation théorique complémentaire. C’est pendant ce cycle que le médecin en formation peut s’initier à la recherche. Le médecin en formation va réaliser un travail personnel de rédaction d’une thèse de troisième cycle lui permettant d’obtenir un doctorat d’état en médecine nécessaire à l’inscription à l’ordre des médecins et à l’exercice de la médecine. L’enseignement de la spécialité médicale ou chirurgicale est clôturé par l’obtention d’un diplôme d’enseignement spécialisé. Ce troisième cycle est appelé internat par référence au système précédent qui permettait l’accès à la spécialité par la présentation volontaire et réussie au concours de l’internat.

L’accès aux carrières hospitalières et l’exercice de nombreuses spécialités médicales et surtout chirurgicales est subordonné à des fonctions hospitalières et d’enseignement. A l’issue de « l’internat », qui dure 4 ou le plus souvent 5 ans, le médecin a, pendant cette période dite de post-internat de 2 à 4 ans, un double statut hospitalier et universitaire. C’est pendant cette période que le médecin peut choisir de s’orienter vers une carrière hospitalo-universitaire associant des fonctions de soins, d’enseignement et de recherche. Il lui sera nécessaire le plus souvent d’obtenir un doctorat en science et d’effectuer un stage clinique et de recherche à l’étranger ( le plus souvent dans un pays anglophone – Royaume-Uni ou États Unis pour parfaire son anglais médical nécessaire aux communications dans les revues ou congrès internationaux).

Il s’agit donc d’études longues (10 à 15 ans), difficiles (nombreux examens), mais réalisées pour une bonne part en alternance avec des fonctions hospitalières passionnantes permettant un contact humain valorisant avec les patients et l’ensemble des personnels soignants hospitaliers.

Dès la deuxième année du deuxième cycle d’études, les étudiants en médecine perçoivent des indemnités.

A partir du troisième cycle, ils perçoivent une rémunération selon leur année d’étude.

Carrière

Dans un hôpital, le salaire d’un médecin dépend de son grade et de son échelon. A une rémunération principale, qui progresse avec l'ancienneté, s'ajoutent diverses indemnités et primes. Le salaire d'un PH varie, au 1er janvier 2015, entre 3 000 et 6 200 euros brut mensuels.

Renseignements complémentaires

Pour en savoir plus : le portail des métiers du ministère de la santé

Haut de page
  • Mail
  • Twitter
  • Facebook
  • Google +