• Mail
  • Twitter
  • Facebook
  • Google +
Les métiers du social

Assistant de service social

A partir d’une analyse de chaque situation, l'assistant de service social (ASS), intervient auprès des personnes, des familles, des groupes pour améliorer leurs conditions de vie au niveau social, sanitaire, familial, économique, culturel et professionnel. Il les aide à surmonter leurs difficultés et à développer leurs capacités propres afin de maintenir ou de restaurer leur autonomie et faciliter leur insertion.

Vidéos

Rémunération et carrière

Les rémunérations varient selon les conventions collectives pour le secteur privé. Les trois fonctions publiques proposent le même traitement de base selon l’indice, seuls le système des primes et les durées d’échelon peuvent faire varier les rémunérations.

Par exemple, dans la fonction publique hospitalière, au 1er février 2006 la rémunération nette s’élevait:

  • en début de carrière à 1.300 euros ;
  • en fin de carrière à 2.300 euros.

A ces montants s’ajoutent des primes variables selon le lieu d’exercice.

Un assistant social expérimenté peut accéder à des fonctions d’encadrement :

  • directeur d’établissement social, de centre d’aide par le travail, de centre d’hébergement social,
  • directeur d’établissements pour personnes âgées ou pour enfants ;
  • il peut devenir professeur dans l’enseignement technique ou s’il le souhaite encadrer des équipes socio-éducatives.

Dans la fonction publique, les assistants de service sociaux peuvent par voie de concours sur épreuve sous condition d’ancienneté ou par inscription sur liste d’aptitude avoir accès au grade de cadre socio-éducatif ou de conseiller socio-éducatif.

Des formations supérieures en travail social permettent l’accès à ces postes.

Renseignements complémentaires

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter :

www.aforts.com, site des centres de formations en travail social, les écoles sont répertoriées par région avec des liens vers leurs propres sites.

www.anas.travail-social.com, site de l’association nationale des assistants sociaux.

 Pour en savoir plus : le portail des métiers du ministère de la santé

Présentation du métier

L’ASS contribue à des actions plus collectives de prévention, de lutte contre les exclusions et au développement social. Son expérience de terrain lui permet d’être force de propositions pour la conception des politiques sociales et l’évolution des missions développées par l’organisme qui l’emploie.
Selon son secteur d’intervention, l'assistant social peut rencontrer des publics variés (enfants, adolescents, adultes, personnes âgées, personnes handicapées…)

Le travail social se situe dans un champ d'intervention en forte évolution du fait des mutations sociales, économiques et politiques actuelles. Il nécessite d'inventer des solutions et des modes d'intervention adaptés aux situations nouvelles. Ce qui rend ce métier vivant et passionnant.

Aptitudes

Ce métier nécessite un intérêt pour les problèmes humains et sociaux, une aptitude au travail en équipe, à la communication, à l’écriture et une bonne culture générale. Un bon équilibre personnel est nécessaire pour affronter des situations difficiles ou complexes.

Etudes préparant au diplôme d’Etat

Accès

Soit être titulaire :

  • du baccalauréat ;
  • de l’un des titres admis en dispense du baccalauréat pour la poursuite des études dans les universités ;
  • d’un diplôme paramédical ou social au moins égal au niveau IV.

Soit avoir réussi l’examen de niveau organisé chaque année par les Directions Régionales des Affaires Sanitaires et Sociales (DRASS) pour les non-bacheliers âgés de 24 ans au moins, ou âgés de 20 ans et justifiant de 24 mois d’activité professionnelle.

Et dans tous les cas, satisfaire aux épreuves d’admissibilité et d’admission organisées par les écoles, soit :

  • une épreuve écrite d'admissibilité pour vérifier les capacités d’expression et de réflexion, d'analyse et de synthèse du candidat ;

et

  • une à deux épreuves orales d'admission visant à apprécier la motivation et l'aptitude à l'exercice de la profession.

Les élèves de terminale et les personnes soumises à l’examen de niveau de la DRASS peuvent se présenter aux examens d’écoles ; leur admission sera faite sous réserve de leur réussite au baccalauréat, ou à l’examen de niveau.

Formation

La formation dure 3 ans.
Certaines écoles propose un cursus permettant la préparation en parallèle du Diplôme d’Etat d’Assistant de Service Social (D.E.A.S.S.) et d’une Licence Administration Economique et Sociale (A.E.S.).
Cette formation est dispensée dans des établissements publics ou privés agréés. Le coût de la formation est pris en charge par les régions. Seuls restent à charge de l’étudiant des frais annexes (Sécurité Sociale, inscription, bibliothèque, polycopiés ...).

Elle se déroule en alternance et comprend :

1 740 h d'enseignements théoriques :

  • Théorie et pratique de l'intervention en service social
  • Philosophie de l'action, éthique
  • Droit
  • Législation et politiques sociales
  • Sociologie, anthropologie, ethnologie
  • Psychologie, science de l'éducation, science de l'information et de la communication
  • Économie, démographie
  • Santé

1 680 h de formation pratique :

Il s’agit de stages professionnels répartis tout au long de la formation. Ces stages sont réalisés auprès de professionnels dans deux ou trois lieux différents appelés « sites qualifiants ».

La formation peut être réalisée en IUT : après la préparation, en deux ans, du Diplôme universitaire de technologie carrières sociales option assistance sociale, une troisième année mène au diplôme d'État d'assistant de service social (DEAS).
Les assistants de service social peuvent également poursuivre une formation supérieure : DSTS (Diplôme supérieur en travail social), CAFDES (Certificat d'aptitude aux fonctions de directeur d'établissement social)

Des bourses peuvent être attribuées par les régions selon les conditions de ressources familiales.
Certaines collectivités locales (notamment des conseils généraux) attribuent des bourses d'études assorties d'engagement de service.
Selon votre situation, d’autres aides peuvent exister, les écoles pourront vous en informer.

Les secteurs d’emploi

On recense en France plus de 41 000 assistants de service social qui sont employés dans des fonctions très diversifiées au sein de diverses structures :

  • la Fonction publique hospitalière ;
  • la Fonction publique d’Etat (ministères de l'Éducation nationale, de la Justice, de la Défense…) ;
  • la Fonction publique territoriale, (conseils généraux, municipalités) ;
  • les organismes de protection sociale (Caisse d’assurance maladie, Caisse d’allocations familiales…) ;
  • les entreprises publiques (SNCF, RATP…) ou privées (banques, compagnies industrielles) ;
  • les associations du secteur sanitaire et socia.

Le marché de l’emploi est tout à fait favorable ; dans les grandes agglomérations, l’offre d’emploi est supérieure à la demande.

Haut de page
  • Mail
  • Twitter
  • Facebook
  • Google +