• Twitter
  • Facebook
  • Google +
Actualités 25/04/2013

L’hôpital d’Aix-en-Provence généralise l’hypnose

[hopital.fr] Depuis près de six ans, le service Douleur de l’hôpital d’Aix utilise l’hypnose médicale pour traiter les douleurs envahissantes. La décision a été prise de développer l’hypnose dans un plus grand nombre de services, afin de l’utiliser dans l’approche globale du patient.

60 membres du personnel médical au moins seront formés, afin d’avoir dans chaque unité de soin deux à trois personnes référentes.  La formation, cofinancée par la Fondation Apicil, coûtera 800 € par personne. Cependant les avantages dépassent le prix de la formation : l’hypnose pourra être un « outil » pour tout personnel médical, permettant de traiter la douleur autrement qu’avec des médicaments.

 

L’hypnose pourra être utilisée par les infirmières lors du retrait d’un cathéter, par un médecin pour soulager le patient lors de l’annonce d’un diagnostic difficile, par un psychologue, etc. Cette technique peut également être utilisée pour alléger l’anesthésie.

 

Le Dr Delphine Baudoin, neurologue responsable du service Douleur explique que l’hypnose « permet de s’abstraire d’une réalité douloureuse par la concentration ». Durant 5 à 45 minutes, le personnel médical formé guide par la voix le patient, pour l’aider à modifier ses perceptions, pensées, comportements et émotions, explique Christine Conti-Zolin, psychologue.

Cette technique peut d’ailleurs être utilisée par les patients au bout de 8 séances. L’autohypnose permet de limiter la douleur provoquée par certaines maladies comme la sclérose en plaque.

Haut de page
  • Twitter
  • Facebook
  • Google +